La veille en 2013

L’écriture est un peu l’art des condamnés. Une échappatoire si peu subtile, et si peu intime. La douleur si elle doit s’exprimer est crue, elle est là, vive, explicitée, l’auteur est mis à nu, les veines ouvertes sur la feuille humide. Il y a un seuil que l’on franchi, toujours trop tôt, qu’on aimerait ne…

Le quai où passe le vent

Sans arrêt, se retrouver sur le même chemin, vers la même finalité. Là où chacun se retrouve, ou se quitte. Au quai du train, dans un aéroport. Sourire à ceux qu’on quitte pour ne pas paraître faible. Feindre, comme à notre habitude. Mais c’est un morceau de chair qu’ils enlèvent à chaque départ, les mains…

Des choses précieuses

Malgré un pessimisme persistant et l’idée que la vie nous file cruellement entre les doigts sans que l’on ait le temps d’exercer un semblant de contrôle, il y a ici et là des choses précieuses qui rendent l’enfer moins lourd. Et donnent la force de faire face, d’affronter la nuit et de supporter le jour….

Les portes de la perception

Arrive un temps, un tournant où l’on comprend. Limpide, indolore, il est tant de sécher les flots et affronter ce qui est indéniable. L’accepter ou le rejeter. Il n’y a rien de ce côté qui ne soit attrayant et sincère. Quelques années de plaisir, de bonheur où les odeurs sont apaisantes et les caresses transcendantes….

L’espoir (suivi de la raison)

L’espoir Cette graine plantée un jour ensoleillé au creux des tripes, qui a poussé, qui a fleuri. Qui éclot et grandit dans un cœur trop petit pour le contenir. Le pouls s’accélère et le souffle se saccade. Il est source de bonheur et laisse derrière lui un arrière goût amer, comme l’impression d’avoir été utilisé,…

Parfum de la jeunesse

Je me promène souvent sur le chemin ceinturé d’arbres le long de l’Opéra, je peux ressentir le vent d’automne, l’air glacial d’hiver se glisser dans le col de mon manteau, le soleil brûlant de l’été me chatouiller doucement la nuque. Les feuilles glissent sur l’herbe et craquent sous mes chaussures. Rien ne me semble plus…

This hope to be whole again

Une personne, son être, ce qu’elle a forgé en elle depuis son plus jeune âge fait ce qu’elle devient. Elle découvre, expérimente et se forme. Jusqu’au moment de rupture, cette personne est entière, un tout qui aspire à vivre. Rêves, idéaux, excitation, emportement, chaque journée est comme un événement, une succession de surprises puisqu’on a…

Home sweet home

Yeux clos, l’étendue sauvage de ces lieux maintes fois domptés s’affiche sur un écran de fumée, presque indiscernable mais elle se fait sentir comme une entité omniprésente qu’on ne peut ignorer, jumelle d’un temps passé. Mais alors que l’œil s’ouvre sur une pièce brûlante qu’on aimerait quitter, la question de l’appartenance se pose. Où suis-je…

Fumée cosmique

Planant, tourbillonnant, dansant dans l’air, elle ne semblait se soucier de mes tracas. S’insérant doucement dans ce corps que j’usais puis redécouvrant la liberté, le nuage glissait sur la peau comme l’écume qui vous caresse les pieds. Le silence ne se laissait pas perturber par son rituel et continuait de régner en maitre dans la…

Sentimentalisme de la chair

Tu deviens soudain à l’écoute d’un corps qui ne semblait plus ressentir que la sécheresse. Vidé d’un essentiel, aveugle à tous les charmes, il n’y avait rien à aspirer, rien à désirer. Puis, soudain, c’est la foudre, tu recouvres la vue. Ton corps s’éveille, ne comprends pas les vagues qui le bousculent, celles qui ont ce goût salée sublime,…

A letter

« Après réflexion, et ingurgitation de multiples psychotropes, je repense à nos flirts passés. Plaisants, agréables, mais qui ne menaient nulle part hormis là où ils étaient déjà. Une envie qui ne reste qu’une envie, un fantasme qui n’est qu’un fantasme. Il y a une part de frustration qui me pousse à vouloir plus, beaucoup plus…